Partager facebooktwitterviadeogoogle

UP and DOWN : escalier à limons métalliques.

Le beau créneau.

Double limon en acier, extérieur aux marches.
Une belle création devenue un standard.

- UpDo - 21-808-01

La structure bien visible souligne les formes épurées de ce modèle.
La conception entièrement numérique permet de solutionner pratiquement chaque cas d'aménagement d'espace.
Avec des marches tournantes, il demande un peu plus d'espace que son "faux jumeau" le modèle Grade Up

3 EXEMPLES d'implantations et de prix de l'escalier UP and DOWN. Entièrement sur mesure.

Escalier acier contemporain Escalier à structure métallique et marches en hêtre Escalier à crémaillère en métal

Escalier UP and DOWN de 15 marches synthétiques (dont 4 tournantes), avec une main courante en inox.
3.013 €

Escalier UP and DOWN avec 16 marches droites en iroko kambala.
Rampe en acier avec 3 lisses.
3.836 €

Escalier Up and DOWN de 15 marches en hêtre(dont 4 tournantes).
Rampe en acier avec 3 lisses.
3.330 €

Prix indicatifs, hors TVA, hors placement.

Caractéristiques du modèle UP and DOWN :

Agencements 
de l'escalier.

Ce modèle propose une  très grande variété d'implantations possible.
Escaliers droits, avec paliers, marches tournantes et passerelles.
La hauteur de chaque marche est toujours identique dans l'ensemble de la volée et adaptée à la hauteur totale à franchir.
Idéalement, cette hauteur est comprise entre 185 et 195mm.
Le giron est variable, mais le plus souvent de 220mm. Le recouvrement entre 2 marches (nez) est de 50mm.
La largeur de l'escalier peut varier entre 600 et 800 mm (900mm pour les modèles droits).
Les parties tournantes s'inscrivent dans un carré de 100mm plus important que la largeur des marches droites.
Sur demande, la structure peut être renforcée ou dédoublée afin de réaliser une largeur plus importante.
Les marches tournantes ont généralement une graduation fixe de 22,5° (4 marches par quart-tournant). Sur demande, il peut y avoir 3, 4 ou 5 marches par quart tournant, ou encore être balancées.

Structure
de l'escalier

Chaque limon est programmé séparément et découpé d'un seul tenant
dans une tôle d'acier de 10mm d'épaisseur.
Le dessin des limons est généralement en "double crémaillère". Les coins sont légèrement arrondis.
La partie inférieure peut être lisse. La partie supérieure doit toujours être à crémaillère sauf dans le cas de volées droites.

Marches
de l'escalier.

Les marches de recouvrement peuvent être réalisées en bois, en acier ou en matière synthétique recyclée.
La possibilité de marches en acier dans les parties tournantes, doit être analysée au cas par cas.
Pour un maximum de confort, elles peuvent également être réalisées en tapis ou en cuir !
Dans ce cas, chaque marche est constituée d'une structure métallique sur laquelle vient se fixer une marche en MDF. Il suffit de recouvrir celle-ci, à votre convenance, de tapis ou de cuir.
Le remplacement du recouvrement est aisé : les marches en MDF se dévissent aisément et les chants latéraux ainsi que la face inférieure ne sont pas visibles.

Rampes
de l'escalier.

Les rampes se fixent, par l'intermédiaires d'entretoises, à la structure métallique.
Une main courante en inox sur une structure de rampe en acier souligne généralement de manière admirable le métal de cet escalier.

Montage
de l'escalier.

Selon l’encombrement disponible, les différents éléments de limons sont soudés ensemble en atelier ou boulonnés sur chantier.
Une console supérieure est fixée sur le chant du palier supérieur. La structure de l'escalier se fixe sur cette console.
Un écart de 5 cm est toujours laissé entre les murs et l'escalier. Cet écart est nécessaire afin de faciliter les travaux de peinture, de limiter la transmission des bruits et de minimiser les inconvénients liés aux légers défauts de planéité des murs.
La structure métallique est solidarisée en quelques points aux murs adjacents afin d'assurer la rigidité de l'ensemble.
Le montage se passe en 3 étapes :
 - Mise en place et fixation de la structure (les marches servent de guide pour la position par rapport aux murs).
 - Positionnement et solidarisation des marches.
 - Fixation des rampes sur la structure latérale.